J’ai autour de moi beaucoup de personnes ambitieuses qui m’encouragent à « m’exposer » davantage, à faire plus, à être sur tous les réseaux sociaux … Je ne suis pas contre, mais j’ai une préoccupation. J’ai observé de prêt ou de loin de nombreux leaders chrétiens ou pas qui ont bien commencés. J’ai observé des jeunes passionnés par Dieu, prêt à tout à une période de leur vie pour lui plaire qui se sont complètements détournés de ses voies.

J’encourage tous ceux et celles qui veulent accomplir de grandes choses pour Dieu et qui sont prêts à utiliser tous les moyens mis à leur disposition. Mais, ma préoccupation n°1 n’est pas d’accomplir de grandes choses, de sauver le monde … J’aimerais bien sûr faire toutes ces choses, mais ce qui m’importe c’est de durer et que jusqu’à ma mort mon témoignage glorifie Dieu.

J’ai regardé le live de l’enterrement de Myles Munroe et un des intervenants à dit une chose qui m’a frappé. Il a béni Dieu pour avoir rencontré Myles Munroe à cause de l’intégrité qu’il a observé en le côtoyant, à cause de la façon dont il traitait sa famille, mais surtout qu’il soit mort sans avoir connu de scandale financier, personnel rien qui n’est ternie le témoignage de sa foi envers Dieu …

Être chrétien ne nous dispense pas d’épreuves, de difficultés, de tentations, de trahisons … être capable de traverser tout cela avec grâce, en manifestant un caractère digne de Dieu pour finalement voir s’accomplir la promesse de Dieu, est-ce vraiment possible ? Le plus bel exemple qu’on retrouve dans la Bible est celui de Joseph qui était lui même prophétique.BanniereTRAVAILLONS ENSEMBLE300x600

Dieu lui a donné un rêve, qu’il s’est empressé de partager avec sa famille. Il pensait peut-être que ses frères se seraient réjouis de ce rêve que Dieu lui avait donné. Mais au contraire ils le haïrent davantage. Après ce rêve, cette prophétie phénoménale Joseph a été :

A- Jeté dans un puits par ses frères au milieu de nulle part
Ceux qui peuvent t’aider, sont ceux-là même qui souhaitent t’enterrer vivant. Joseph a été jeté dans un puits. Dans ta vie cela pourrait être des paroles, un comportement que certains proches ont envers toi qui t’enferme dans un puits d’effroi, de solitude et de dépression. Pour d’autres cela peut être une expérience traumatisante un viol, voir sa famille assassinée, perdre sa maison et se retrouver à la rue … Joseph a été jeté dans un puits, les circonstances de ta vie peuvent constituer un puits pour toi. Pourtant ce qui importe c’est que tu t’en sortes avec grâce, force, courage et que tu vives l’accomplissement des promesses et rêves que Dieu t’a donné.

B- Vendu par ses frères :
Tu leur faisait confiance et ils t’ont trahi. Tu lui as confié tes secrets et cette personne les a publiés sur la place publique. Tu croyais qu’il voulait que tu évolues autant qu’eux, mais ils étaient jaloux. Tu étais convaincue qu’ils faisaient partie de ton « cercle fermé » mais leurs actions t’ont montré qu’ils n’en étaient pas digne. Est-il possible que tu franchisses cette saison de déception et de rejet avec grâce pour vivre la promesse de Dieu ?

C- La femme de Potiphar et la prison :
Tu as fait de ton mieux. Tu as été professionnel(le). Tu as contribué à l’élargissement du ministère, d’une entreprise, d’un projet … Tu as toujours manifesté du sérieux dans ce que tu faisais. Pourtant, quand la calomnie arrive tu n’as même pas l’opportunité de te défendre. Tu es humilié(e) et une fois de plus rejeté(e). Pire encore, après avoir tout donné à ces personnes, ta situation financière et/ou personnelle se dégrade et ça dure. Joseph a également vécu cela quand il fut injustement accusé par la femme de Potiphar, quand Potiphar n’a même pas cherché à savoir la vérité et l’a jeté en prison.

D- Tu aides, mais on ne se souvient jamais de toi
En prison, Joseph a connu 2 hommes qui ont eu des songes pour lesquelles Dieu lui a donné l’interprétation. L’interprétation de Joseph fut correct et se réalisa. Joseph lui demanda de se souvenir de lui quand il sortirait de prison, mais il ne le fit pas. Le chef des échansons l’oublia (Gen40:23). Toi aussi, tu as peut-être aidé, donner de ton nécessaire, encourager … Tu t’attendais à ce qu’on te renvoie l’ascenseur, mais rien on t’a oublié. Garder un cœur pur, des motivations pures, choisir de pardonner … est-ce aussi simple que cela ?

De mémoire je crois que Joseph a dû attendre 13 ans, avant de voir se réaliser son rêve. Durant ces 13 années il a probablement vécu :
I- une solitude extrême :

Il n’était pas égyptien et ne pouvait pas manger avec eux ou participer à leur fête. Ils adoraient des dieux et Joseph adorait le SEUL VRAI DIEU. La bible ne fait pas mention d’autres juifs avec lui qui auraient pu être des amis d’infortune. Il était seul sans télé, sans application pour jouer, sans une maison confortable, sans distraction.

II- un sentiment de rejet et d’abandon :
Ces frères l’ont jeté dans un puits. Son patron pour qui il a travaillé fidèlement l’a envoyé injustement en prison. Même le chef des échansons l’a oublié quand il est sorti de prison.

III- la frustration :
Sa famille était riche. Joseph était probablement habitué à un certain confort. Durant ces 13 années il a vécu dans un inconfort croissant, aucune aisance financière.

IV- un sentiment d’abus :
Chez Potiphar comme dans la prison, parce qu’il était doué on lui donna rapidement des responsabilités. Mais le problème c’est qu’il en avait rien à faire de Joseph. La preuve, quand la femme de Potiphar l’a accusé, celui-ci n’a eu aucun scrupule et l’envoya en prison. Ce n’est pas facile d’être entourés de personne qui ne s’intéresse qu’à ce que vous pouvez leur apporter, mais jamais à vous, comme une personne ayant un cœur et des besoins émotionnels.

V- La dépression :
Il n’avait aucune nouvelle de son père bien aimé, de son petit frère benjamin. Il était seul, horriblement seul. Certains diraient qu’il avait Dieu à ses côtés. Mais Dieu est un esprit ! Il ne peut pas réconforter par un câlin. Il ne va pas cuisiner ton plat préféré à chaque fois qu’on a le mal du pays.

God-ciel

Pourtant, quand Joseph a revu ses frères il ne fut ni amère, aigrie ou prêt à se venger. Nous vivrons tous et toutes des situations ou notre foi sera mise à rude épreuve. Il est crucial que nous appréhendions avec grâce la vie et ses mauvaises surprises, surtout quand elles durent comme Joseph.

Maintenant, ne vous tourmentez pas et ne soyez pas fâchés contre vous- mêmes de m’avoir vendu pour que je sois conduit ici, car c’est pour vous sauver la vie que Dieu m’a envoyé ici avant vous. Voilà 2 ans que la famine dure dans le pays, et pendant 5 ans encore il n’y aura ni labourage ni moisson. Dieu m’a envoyé ici avant vous pour vous permettre de subsister dans le pays et pour vous faire vivre en vous accordant une grande délivrance. Ce n’est donc pas vous qui m’avez envoyé ici, c’est Dieu. Il m’a établi père du pharaon, seigneur de toute sa maison et gouverneur de toute l’Egypte.
Genèse 45:5-8

5 clés pour tenir bon dans l’adversité

1- La vie est une course d’obstacle :
La promesse est à la ligne d’arrivée. Si tu renonces au moindre obstacle, ou si tu t’arrêtes en chemin et abandonne le Dieu qui a fait la promesse, tu ne vivras pas la promesse que Dieu t’a faite. Reste fidèle à Dieu jusqu’au bout.

[bctt tweet= »La promesse est à la ligne d’arrivée. Si tu renonces au moindre obstacle, tu ne la vivras pas . » username= »MedhieMarinette »]

2- Garde ton cœur :
Si tu laisses les évènements, les personnes, les paroles demeurés dans ton cœur. Si tu nourris sans cesse ton cœur, en te rappelant le mal que ces personnes t’ont fait, tu seras semblable à un zombie spirituel. Ces choses te tueront intérieurement. Tu perdras ta joie, ta paix, ta capacité à te réjouir des petites choses. Garder ton cœur fera de toi un grand homme, une grande dame, et ta relation avec Dieu restera en tout temps le pilier de ta vie.

3- Choisis toujours Dieu
Les désirs de la chair sont contraires à ceux de l’Esprit. Je ne t’apprends rien en te disant cela. Mais face à une épreuve qui dure, qui s’intensifie et dont on ne voit pas le dénouement les tentations sont nombreuses. Joseph a refusé les avances de la femme de Potiphar parce qu’il était intègre, honnête et craignait Dieu. (Genèse39:7-9). S’il avait accepté de se compromettre il aurait eu une satisfaction immédiate, n’aurait pas été en prison, mais surtout la promesse de Dieu sur sa vie ne se serait pas réalisée. Choisir Dieu dans l’adversité est un choix difficile et nécessaire si tu veux expérimenter ta promesse. La prison a conduit Joseph au poste de 1er ministre de l’Égypte en 24h. S’il avait cédé à la tentation il n’aurait peut-être pas été en prison tout de suite, mais connaissant l’ennemi je suis sûr qu’un jour ou l’autre Potiphar les aurait surpris et il aurait tué Joseph. Quel gâchis n’est-ce pas ? Ne te laisse pas séduire par une proposition, choisis Dieu et ses principes en tout temps.

4- Tout concoure à ton bien :
La bible NIV en anglais traduit le verset 5 comme ceci : Ce n’est pas vous, mais Dieu qui m’a envoyé en Égypte. Vous avez conspiré pour me faire du mal, mais Dieu a tourné la situation en ma faveur ». Si tu es capable de voir chaque obstacle, chaque difficulté, chaque trahison comme une opportunité pour en apprendre plus sur toi et sur Dieu, tu garderas ton cœur. Si tu comprends qu’il ne faut pas prendre de décision à cause d’une situation temporaire, même si elle dure des années, tu vivras assurément ce qui t’as été promis.

[bctt tweet= »’Il ne faut pas prendre de décision hâtive sur base d’une situation temporaire,  » username= »MedhieMarinette »]

5- Prend l’habitude de pardonner rapidement
J’ai connu des personnes qui priaient pour que Dieu les aide à pardonner. Mais, le pardon est avant tout une décision suivie d’action quotidienne visant à refuser les émotions négatives ravivés par des souvenirs douloureux. En d’autres termes, les souvenirs douloureux viendront assurément mais à chaque fois, fais-toi violence et remplace les par un verset biblique, par un chant ou une prière en faveur de la personne qui t’a blessé. Au fur et à mesure, tu pardonneras. Joseph à pardonner à ses frères, tu dois faire de même envers toi même et envers les autres.

La fin d’une chose vaut mieux que son commencement. Il est important d’avoir des projets et des ambitions. Mais il est encore plus important de construire en soi un caractère qui nous préservera des scandales ou de faire honte à Dieu. Nous sommes observés, soyons en tout temps la lumière du monde !

Sois béni(e)

Médhie

(Visited 2 times, 1 visits today)

4 Commentaires

  1. Jocelyn RIGA juin 22, 2016 at 9:29

    Bonjour et merci Medhie pour ces 5 points qui nous donnent à tous une bonne base spirituelle dans les moments d’épreuve. La persévérance est la clef du succès, nous êtres humains n’aimons pas trop ces temps d’attente où rien ne semble se passer, où nous avons parfois l’impression que Dieu nous a abandonnés, Joseph a du connaître ce sentiment, mais il a persévéré et a été en fin de compte victorieux. Imitons ceux qui par le foi et la persévérance héritent des promesses (Hébreux 6 : 12). Que Dieu te bénisse et te garde.
    Jocelyn

    Reply
    1. Medhie Marinette juin 23, 2016 at 2:01

      Merci Jocelyn,
      Que Dieu te bénisse et te garde également
      Médhie

      Reply
  2. Carine novembre 16, 2016 at 5:43

    Vs lire me fortifie et me remet sur le chemin de la perseverance dans ma foi
    .le seineur a des plans plus divins pour que se que nous pensons mais c est l habitude de ne pas lui faire confiane qui n y pas souvent
    .merci

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *