Satan est décrit comme le père du mensonge et celui qui déçoit. Plusieurs fois dans mon cheminement avec Dieu j’ai cru aux paroles que le père du mensonge me chuchotait au lieu de croire à la promesse que Dieu m’avait faite. J’ai placé volontairement ma confiance dans le père du mensonge parce qu’elle reflétait la réalité alors que la vérité qui était dans les promesses de Dieu n’était pas palpable. Le père du mensonge m’a tenu éloigné de l’accomplissement des promesses de Dieu par le biais de ce que je croyais comprendre, de ce que les autres pensaient ou disaient alors que Dieu qui sonde les coeurs et les reins savaient ce qu’il allait faire pour amener la promesse à son accomplissement.

Imaginez moi! Je discute avec Dieu les larmes aux yeux (oui j’avoue je suis un peu dramatique), mais Seigneur tu me promets ceci cela et je ne vois rien, encourage moi au moins!!!! Et rien silence complet, la seule phrase : fais moi confiance! Et moi : oui mais tu te rends pas compte c’est dure mon coeur est en mille poussière d’étoile (oui j’ai écrit ça un jour sur un de mes cahiers), je suis un être humain quand même, c’est trop dur ….

Et là immanquablement parce que j’ai fixé mes yeux sur la réalité et non la vérité, parce que j’ai placé ma confiance dans le père du mensonge et non en Dieu. La promesse a avorté et m’est passé sous le nez. Alors moi bien sur : Mais Seigneur tu m’avais dit …. et ta parole dit que celui qui se confie en toi n’est point déçu ni confus et ne voilà t’il pas que je suis déçue et confuse !

Je n’avais à cette époque jamais placé ma confiance en Dieu, en ma relation avec Lui et en ce qu’il me révélait. Je marchais par la vue et non par la foi. Bien que « mon background » me prédisposait à ce genre de comportement cela n’est pas une excuse. Comme Ève dans le jardin d’éden, je me suis dit : Dieu m’a t’il réellement dit ? Je me disait : qui suis-je pour croire que Dieu me parle et me révèle des choses bien qu’il dise « mes brebis connaissent ma voix et elle me suivent. Il m’a fallut du temps pour comprendre que la réalité n’est pas la vérité. C’est ce que Dieu dit qui l’est. Si Dieu vous a parlé ne remettez pas sans cesse en question ce que vous avez reçu sous prétexte que votre réalité est contraire à la promesse. Marchez main dans la main avec Lui, priez en accord avec sa volonté et non vos désirs, accrochez vous, criez à Lui quand votre foi vacille. Parce qu’il l’accomplira si vous allez jusqu’au bout avec Lui.

Ce n’est pas inné de croire en Dieu et de persévérer dans l’adversité. Quelque fois ça fait mal! Mais Dieu n’est pas un homme pour mentir ni le fils de l’homme pour se repentir, après un peu de temps il vous affermira et vous rendra inébranlable et vous témoignerez de l’accomplissement de la promesse.
Au contraire si vous ne vous accrochez pas à Dieu et que vous ne persévérez pas aucune des promesses ou prophéties que vous avez reçu ne s’accomplira et ne sera pas la faute de Dieu mais la votre car vous aurez placé votre confiance dans le père du mensonge. Et comme on récolte ce qu’on a semé la récolte sera la déception et l’amertume.

Médhie

(Visited 2 times, 1 visits today)

5 Commentaires

  1. Josianie mars 17, 2015 at 5:53

    Salut Médhie,
    Ton article révéle ce que je vis aujoudhui dans ma relation avec le Seigneur c´est toujour fais moi confiance. comment peut – on selon toi develloper cette confiance sans tomber dans un Esprit réligieux. je me pose vraiment la question c´est quoi faire confiance á Dieu? n´avons nous pas la même définition que lui du MOT CONFIANCE. Merci de partager ta pensée avec moi.

    Reply
    1. Medhie Marinette mars 18, 2015 at 1:36

      Bonjour Josianie,
      Dévellopper la confiance en Dieu est semblable à un muscle qu’on veut dévelloppé. Ça n’arrive pas en 24h, cela demande des efforts réguliers de notre part. Voici quelques pistes
      1- De quels types de promesses s’agit t’il ? Promesse biblique, songe, vision, prophétie, conviction intérieure
      2- Prier pour ce qu’on pense avoir reçu de Dieu afin d’en être vraiment sur!
      3- Réaliser que les voies de Dieu ne sont pas les notres. Abraham et Joseph ont attendu plus de 10 avant de vivre leurs promesses. Dieu nous montre souvent la fin mais pas le chemin à parcourir avant d’y arriver.
      4- Avoir une discipline de prière, méditation de la Parole et de jeune. On ne peut établir une relation de confiance avec Dieu que si on passe du temps régulièrement avec Lui. C’est cette proximité établie dans la prière, le jeune… qui nous permet de discerner si c’est vraiment Dieu qui nous parle ou si c’est la chair/l’ennemi de nos âmes.
      5- DÉCIDER DE CROIRE : Tu dois décider que quelque soit les circonstances, la réalité, les obstacles qui se présentent devant toi que tu fais confiance à Dieu pour faire ce qu’il a dit et ce même si tu ne sais pas ni ne vois pas comment il va l’accomplir.

      Reply
  2. Josianie mars 19, 2015 at 9:32

    Merci Médhie merci pour les conseils je les mets en pratique.

    Reply
  3. diane octobre 21, 2015 at 9:39

    oui c’est vraiment pas très facile. j aime ton blog. j ai actuellement un souci de méditation et de prière. Puisse Dieu m aider

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *