Samuel dit:«Qu’as- tu fait? » Saül répondit:«Lorsque j’ai vu que le peuple se dispersait loin de moi, que tu n’arrivais pas dans le délai fixé et que les Philistins étaient rassemblés à Micmash, je me suis dit:’Les Philistins vont descendre m’attaquer à Guilgal et je n’ai pas imploré l’Eternel!’ C’est alors que je me suis fait violence et que j’ai offert l’holocauste. » Samuel dit à Saül:«Tu t’es comporté de façon stupide! Tu n’as pas respecté le commandement que l’Eternel, ton Dieu, t’avait donné. L’Eternel aurait affermi pour toujours ton règne sur Israël, mais maintenant ton règne ne durera pas. L’Eternel s’est choisi *un homme selon son cœur, et il l’a destiné à être le chef de son peuple. Cela arrivera parce que tu n’as pas respecté ce que l’Eternel t’avait ordonné – 1 Samuel 13:11-14

 

Dieu avait donné à Saül un commandement qui était d’attendre 7 jours Samuel. Face la pression, face aux personnes qui l’abandonnait Saül a eut peur et au lieu de d’obéir à Dieu, il a dépassé ses compétences pour que le peuple reste avec lui. Dieu a non seulement désapprouvé son comportement mais il l’a « déshérité ». Au lieu d’affermir son règne, Dieu le remplacera par un homme selon son cœur.

Un exemple plus courant est celui des personnes appelé par Dieu à un ministère qui préfère le titre et ne veulent pas du processus par lequel ils doivent passé avant de prétendre à un quelconque ministère.
Avant de prétendre à un quelconque ministère, nous devons être fidèle dans les petites choses, faire preuve d’intégrité autant dans notre comportement que dans le partage de la parole. Nous devons être courageux. Nous devons nous assurer que la direction que nous recevons est biblique. Nous devons être prêt à être critiquer, incompris. Nous devons être prêt à tenir tête à certains pour leur biens et le bien de l’église. Nous devons être prêt à confronter certaines personnes. Nous devons être prêt à payer le prix pour servir comme Dieu le fait. Dieu n’est pas que bonté et amour ! Il nous reprend, il nous confronte, il nous corrige, il nous exhorte, il nous gronde, il nous met au « coin » si nécessaire ! Mais j’ai remarqué que beaucoup veulent servir mais ne supporte pas d’être mis à pied, qu’on les gronde, qu’on les reprenne, qu’on les exhorte. Il ne veulent que les acclamations, les encouragements… c’est de lâcheté, car se comporter ainsi signifie qu’on refuse de passer par le processus de maturation qui nous qualifie pour servir correctement le peuple de Dieu.

Un autre c’est celui de quelqu’un qui a une responsabilité dans l’église mais qui refuse de reprendre les autres, de les confronter, de les exhorter ou de les mettre à pied quand cela est nécessaire. Désireux de ne perdre aucun des fidèles, cette personne fait des compromis, préférant ne pas choquer les hommes, ne pas les froisser, un choix qui sera très certainement à l’origine comme Saül, de la destruction de son travail pour Dieu. Je tiens tout de même à préciser que la Bible regorge de conseils pour reprendre les fautifs avec amour, soyons équilibré.

Dieu cherche un homme, une femme courageuse!

Prière :`
Seigneur révèle moi les profondeurs de mon cœur. Sonde mon cœur, révèle moi les failles de mon caractère qui seront une entrave à l’accomplissement de ton plan pour ma vie. Confronte moi Seigneur, guide moi, éclaire moi. Construis mon caractère afin que le courage et l’intégrité soit des qualités qui me caractérisent. Au nom de Jésus. Amen !

Médhie

(Visited 3 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *