Et David dit à Saül :Ton serviteur paissait le menu bétail de son père, et un lion vint, et un ours:et il enleva un mouton du troupeau. Et je sortis après lui et le frappai, et je délivrai [le mouton] de sa gueule; et il se leva contre moi, et je le saisis par sa barbe, et le frappai, et le tuai. Ton serviteur a frappé et le lion et l’ours; et ce Philistin, cet incirconcis, sera comme l’un d’eux, car il a outragé les troupes rangées du Dieu vivant. Et David dit:L’Éternel qui m’a délivré de la patte du lion et de la patte de l’ours, lui me délivrera de la main de ce Philistin … 1Samuel 17:34-37

Je regardais un film sur l’ancien testament et il y avait une scène de guerre. J’ai alors remarqué que pour tuer un soldat ennemi, il fallait être assez proche de lui en tout cas, quand on se battait avec une épée. Ce qui était l’une des armes de guerre les plus répandus à l’époque de l’ancien testament. Pour tuer un ennemi, il fallait donc être assez proche de lui physiquement. Dans le cas de David et Goliath, Goliath mesurait prêtt de 3m de hauteur donc David était extrêmement désavantager dans un combat à l’épée avec Goliath. Mais c’était sans compter sur le fait que Dieu était du coté de David, bien avant que Goliath ne vienne narguer les israélites.

Et David les ôta de dessus lui; et il prit son bâton en sa main, et se choisit du torrent cinq pierres lisses, et les mit dans le sac de berger qu’il avait, dans la poche; et il avait sa fronde à la main. Et il s’approcha du Philistin- 1Samuel 17:40

Et David mit sa main à son sac, et y prit une pierre, et la lança avec sa fronde; et il frappa le Philistin au front, et la pierre s’enfonça dans son front; et il tomba sur sa face contre terre. Et David, avec une fronde et une pierre, fut plus fort que le Philistin, et frappa le Philistin et le tua; et David n’avait pas d’épée en sa main. Et David courut, et se tint sur le Philistin, et prit son épée, et la tira de son fourreau, et le tua, et lui coupa la tête. Et les Philistins, voyant que leur homme fort était mort, s’enfuirent… 1Samuel 17:49-51

David était le plus jeune des fils de son père et contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne semblait pas être très apprécié de sa famille (commentaire de son frère). Tous ses frères étaient avec leurs pères ou sur le champ de bataille. Mais lui était dans la nature, essuyant la pluie, le froid, la solitude n’ayant pour seuls amis que ses brebis et son Dieu.

La Pensée du Jour :
Tu expérimentes peut être dans ta vie, le rejet, la solitude, l’incompréhension de tes proches. On ne t’invite nulle part, au contraire il se peut que tes choix pour Dieu font de toi un objet de moquerie. Si on t’avait dit il y a quelques années que tu expérimenterais tant de difficultés, tant de douleur, tant de solitude en venant à Christ, tu ne l’aurais pas cru !

Mais Dieu est fidèle, tel un père qui sait ce que sera ton avenir et tes challenges il utilise ce désert pour te former afin que tu aies la victoire sur tous les « Goliath qui se dresseront contre toi.
C’est dans le secret que David a appris à se battre avec l’aide de Dieu sans personne à ses cotés. C’est dans le secret qu’il est devenu le musicien oint capable de calmer l’esprit qui tourmentait Saul. C’est encore dans sa sphère privé qu’il a été oint roi d’Israël bien avant de le devenir. David si il avait eu une formation militaire traditionnel n’aurait pas pu vaincre Goliath. Le fait d’utiliser une pierre et une fronde lui évitait un corps à corps avec Goliath. Il le terrassait ainsi sans même le toucher. Quelle tactique !!! David a innové et cette innovation, il la doit au fait qu’il a maximiser chaque minute de sa solitude, de « sa mise à part » , de son rejet pour connaître Dieu.

Si toi aussi, tu traverses un désert similaire à celui de David, arrête de t’apitoyer sur le pourquoi des difficultés que tu traverses. Rapproches toi du Seigneur, et cherche activement par le biais de la prière ce que Dieu veut t’apprendre au travers de cette difficulté. Comme David a expérimenté la victoire face au lion et à l’ours dans ce désert. Sois disposé à faire de ce temps un temps d’apprentissage et non un temps de complainte.

Médhie

(Visited 5 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *