Et Jephthé voua un voeu à l’Éternel, et dit : Si tu livres en ma main les fils d’Ammon, il arrivera que ce qui sortira des portes de ma maison à ma rencontre, lorsque je reviendrai en paix des fils d’Ammon, sera à l’Éternel, et je l’offrirai en holocauste … Et Jephthé vint à Mitspa, dans sa maison; et voici, sa fille sortit à sa rencontre avec des tambourins et des danses; et elle était seule, unique:il n’avait, à part elle, ni fils ni fille. Et il arriva, quand il la vit, qu’il déchira ses vêtements, et dit:Ah, ma fille! tu m’as accablé, et tu es de ceux qui me troublent! car j’ai ouvert [ma] bouche à l’Éternel, et ne puis revenir en arrière… Et il arriva, au bout de deux mois, qu’elle revint vers son père; et il accomplit à son égard le voeu qu’il avait voué – Juges 11:31-39

 

Jephté n’était pas très différent de nous. Il était en quelque sorte si on devait le catapulter à notre époque « une chrétien ». Mais dans le contexte, il était un homme établit par Dieu comme juge pour enseigner les lois de Dieu et délivrer son peuple. Face à une situation délicate, périlleuse et imminente, il décida de faire un vœu qui coutera la vie à son unique enfant.

Le fait d’être « enfant de Dieu », des chrétiens nés de nouveau ayant un ministère reconnu ou pas, ne nous dispense pas de faire preuve de sagesse et de prudence particulièrement quand nous avons à charge une famille, une organisation, un groupe ou une congrégation …

Au contraire, nos choix devraient faire l’objet de conseils et de prières soutenues. Jephté en plus de sa négligence quand à sa connaissance de la parole de Dieu n’a demander conseil à personne, n’a pas prier en recherchant le conseil de Dieu et n’a pas fait preuve de sagesse. Le résultat a été qu’à cause de son engagement verbal il a du tuer son unique enfant.

De nos jours peu de personne, du moins je l’espère, n’irai donner leur parole pour obtenir une victoire, un poste, de l’argent en contrepartie de la vie d’un proche. Mais combien d’entre nous à cause de dépenses inconsidérées, de projet hasardeux, d’adultère mettent en péril la stabilité émotionnelle, financière de leurs proches ?

La Bible nous dit :

Car la sagesse est meilleure que les rubis, et rien de ce qui fait nos délices ne l’égale – Proberbes 8:11

Et si quelqu’un de vous manque de sagesse, qu’il demande à Dieu qui donne à tous libéralement et qui ne fait pas de reproches, et il lui sera donné – Jacques 1:5

Quand il n’y a pas de direction le peuple tombe, mais il y a salut dans le grand nombre des conseillers – Proverbes 11:14

Il y a des choses qu’il faut absolument rechercher et la sagesse est l’une d’elle ainsi que la connaissance de Dieu. Fais en ta priorité pour ton propre bien et ceux de tes proches !

Médhie

(Visited 2 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *