Seigneur, tends l’oreille, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux. Mon Dieu, je suis ton ami fidèle, protège moi ! Je suis ton serviteur, j’ai confiance en toi, sauve moi! Aie pitié de moi, Seigneur, toi que j’appelle chaque jour. Moi ton serviteur, je me tourne vers toi, verse la joie dans mon cœur ! Psaume 86:1-5

Avez-vous déjà été déçu ? Vous vous attendiez à quelque chose et les choses ne se déroulent pas comme vous l’aviez prévu ? Particulièrement quand cela s’ajoute à d’autres problèmes dont vous ne voyez pas l’issue ?

Dans les moments les plus sombres de ma vie, crier à Dieu a été ma bouée de secours. Il est arrivé des fois ou je n’avais plus de voix audible. Seul mon cœur criait à l’intérieur de moi. La douleur est quelque fois si intense qu’elle coupe le son de notre voix. Certains face à une telle douleur crie, moi c’est comme si elle oppressait ma poitrine et empêchait à tout son de sortir. Mais mon cœur et mes larmes criaient à Dieu. Mon cœur et mes larmes disaient : je ne comprend pas mais je te fais confiance. Mon cœur et mes larmes disaient : Aie pitié de moi !

Souvent la raison de ma souffrance ne s’en allait pas. Un miracle ne survenait pas. Mais, alors que mon cœur s’accrochait à Dieu, sa présence m’apportait la paix qui surpasse toute intelligence. La douleur s’apaisait et mes forces revenaient afin que je puisse continuer la course.

Oui tu l’auras compris sur le chemin de la promesse et de ta destinée, la douleur, la fatigue, l’oppression peuvent t’atteindre. C’est étrange parce que les prédications actuelles ne parlent que d’abondance et de bénédictions.
La marche avec Dieu est pleine de challenges. Ces challenges ont aussi la capacité de nous modeler à la ressemblance de Christ, si quand les forces nous manquent nous refusons de nous éloigner de Dieu, mais qu’au contraire nous crions et courrons à Lui.

Je veux t’encourager à ne pas baisser les bras, à tenir ferme et à crier à Dieu dans la faiblesse, dans l’épreuve, quand tu veux tout abandonner.
Crie à lui (même dans ton cœur) quand les mots manquent
Accroche toi à lui quand la douleur est intense
Accroche toi à lui quand tu ne comprends pas, sachant que tout concoure à ton bien car tu aimes Dieu.
Accroche toi quand ce que tu vis te semble injuste. Car c’est à lui qu’appartient la vengeance.
Accroche toi à lui quand les forces te manquent car il est celui qui renouvelle les forces.
Celui qui a commencé en toi cette bonne œuvre la rendra parfaite. Il te fortifiera et tu pourras continuer la route jusqu’à l’obtention de toutes les promesses qu’il t’a faites.
ABANDONNER DIEU N’EST PAS UNE OPTION TIENS BON !

Pourquoi dis- tu, Jacob, et pourquoi affirmes- tu, Israël:«Ma situation échappe à l’Eternel, mon droit passe inaperçu de mon Dieu»? Ne le sais- tu pas? Ne l’as- tu pas appris? C’est le Dieu d’éternité, l’Eternel, qui a créé les extrémités de la terre. Il ne se fatigue pas, il ne s’épuise pas. Son intelligence est impénétrable.
Il donne de la force à celui qui est fatigué et il multiplie les ressources de celui qui est à bout. Les adolescents se fatiguent et s’épuisent, les jeunes gens se mettent à trébucher, mais ceux qui comptent sur l’Eternel renouvellent leur force. Ils prennent leur envol comme les aigles. Ils courent sans s’épuiser, ils marchent sans se fatiguer – Esaïe 40:27-31

Médhie

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *