Or, lorsque Jésus fut venu aux quartiers de Césarée de Philippe, il interrogea ses disciples, disant:Qui disent les hommes que je suis, moi, le fils de l’homme? Et ils dirent:Les uns [disent]:Jean le baptiseur; les autres:Élie; et d’autres:Jérémie ou l’un des prophètes. Il leur dit:Et vous, qui dites- vous que je suis? Et Simon Pierre, répondant, dit:Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Et Jésus, répondant, lui dit:Tu es bienheureux, Simon Barjonas, car la chair et le sang ne t’ont pas révélé [cela], mais mon Père qui est dans les cieux – Matthieu 16:13-17

Dans ces versets, Jésus interroge les disciples sur son identité. Ils lui donnent des réponses basées sur ce que les gens disent de lui sauf un seul, Pierre.
Il déclare : Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant.
Jésus dit alors à Pierre que c’est le père qui est dans les cieux qui lui a révélé l’identité du Christ.
Parmi tous les disciples le seul à qui le Père a révélé l’identité du Christ est Pierre. Cela démontre que Pierre était un homme spirituel. En tout cas, assez pour discerner et saisir la pensée du Père concernant l’identité de Jésus. Ce que les autres n’ont pas pu faire. Ils se sont cantonnés à ce qui était audible naturellement, ce qu’ils entendaient les hommes dire mais pas ce que le ciel disait.

Dès lors Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, et qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens et des principaux sacrificateurs et des scribes, et qu’il fût mis à mort, et qu’il fût ressuscité le troisième jour. Et Pierre, le prenant à part, se mit à le reprendre disant:Seigneur, Dieu t’en préserve, cela ne t’arrivera point! Mais lui, se retournant, dit à Pierre : Va arrière de moi, Satan, tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas aux choses de Dieu, mais à celles des hommes. – Matthieu 16:23

Dans la même journée, ou dans l’espace de plusieurs minutes Pierre est passé d’un homme capable de discerner l’identité de Christ grâce à sa communion avec le Père et les minutes d’après, Jésus qui l’avait loué pour cela, le reprend sévèrement en disant : Arrière de moi, Satan !

Les points à retenir :
1 – En l’espace de quelques minutes quelqu’un peut vous donner une parole venant du trône de Dieu et l’instant d’après, vous dire quelque chose dont la source n’est pas Dieu mais l’ennemi de nos âmes.

2 – Si c’est arrivé à Pierre cela peut nous arriver aussi ! Nous pouvons volontairement ou involontairement après avoir été un instrument entre les mains de Dieu, donner une parole à quelqu’un dont la source est discutable.

3 – Nous devons nous assurer quand nous conseillons ou reprenons quelqu’un, que la parole que nous apportons est en accord avec la Parole et la volonté de Dieu pour cette personne. Pierre pensait bien faire mais il n’avait aucune idée du plan divin. Si nous ne sentons pas le Saint Esprit nous conduire, il est préférable de se taire. Celui ou celle qui est en face de nous n’a pas nécessairement le même discernement que Christ.

Que faire alors !
1 – Dieu a dit : Demandez et vous recevrez (Matthieu 7:7). Demandez à Dieu la capacité de discerner la source des conseils ou parole qu’on vous donne !

2 – Chaque jour avant de sortir de chez vous, demandez à Dieu de vous garder d’induire en erreur les gens par des paroles dont il n’est pas la source !

3 – Apprenez à vous taire. Vous n’êtes pas obligé d’avoir un avis sur tout.

4 – Priez sans cesse pour que votre intimité avec Dieu croisse, afin que quelque soit le canal qu’il utilise pour vous demander de parler, d’exhorter, de conseiller que vous disiez ce qu’il nous demande de dire, RIEN DE PLUS, RIEN DE MOINS !

Médhie

(Visited 3 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *