Souvent on ne se rend pas compte que le point de départ d’une famille recomposée est « la mort ». La mort d’un être cher, la mort d’une relation, la mort d’un père, la mort d’un espoir, la mort d’un rêve, la mort de l’espoir des enfants d’être dans une famille ou le père et la mère s’aiment jusqu’au bout.
La raison pour laquelle vous étiez ou êtes disponible c’est que la relation avec le père de vos enfants n’est plus et ce quelle que soit la raison. Forte de ce constat nous allons établir une petite liste de conseil pour faire de votre famille recomposée une famille et de votre maison un foyer accueillant, aimant dans lequel chacun trouve sa place.

1. Des pièces rapportées
Vous et votre compagnon rapportez des personnes de vos vies précédentes qui ne se réjouissent pas autant que vous de l’amour que vous ressentez l’un pour l’autre. Les enfants, l’ancien compagnon ou compagne ne se réjouisse pas de votre arrivée. Dans l’idéal, ce serait bien que tous vous accueillent et vous aiment mais la vérité c’est que souvent ils pensent qu’ils s’en sortaient très bien sans vous. Préparer à vous à ne pas faire l’unanimité afin de ne pas être blessée des différentes réactions que susciteront votre arrivée mais plutôt de manifester en toute circonstances l’amour de Dieu qui finira par briser les derniers bastions de votre intégration au sein de cette nouvelle famille.

2. Préparer les enfants avant la présentation
Il est important de tenir compte de la fragilité des enfants et aussi de leurs éventuels besoins. J’ai souvent remarqué des jeunes mères qui suite à la rencontre avec un homme, l’impliquait tout de suite dans le quotidien familial. Malheureusement au bout de quelques mois se rendant compte que « l’homme n’était pas un homme selon le cœur de Dieu », la relation a cessé. Sauf que, les enfants étaient tellement content d’avoir un homme à la maison que spontanément ils l’avaient appelé « Papa ». Ayez compassion des enfants. Le rôle des parents est aussi de les protéger. Un début de préparation consisterait à leur poser des questions telles que :
– que penserais-tu du fait que maman refasse sa vie avec un autre homme que Papa ?
– qu’attendrais-tu d’un beau père ?
– Pour toi que représentes l’arrivée d’un homme autre que ton Papa dans notre quotidien ?
Votre objectif étant de déceler ce qui pourrait les choquer, les attrister, les réjouir pour mieux les protéger et les inclure dans cette nouvelle saison de votre vie.

3. Disposer un espace avec vos enfants pour une discussion franche
Quand le moment est arrivé et que la présentation a été faite. Il est important, ne serait-ce qu’une fois par mois de mettre en place des réunions familiales « de désamorçage ». Dans cet espace les enfants pourront dire ce qui ne leur plait pas, ce qui les a blessé, ce qu’ils n’ont pas compris. Vous aussi vous pourrez aussi exprimer ce qui ne vous a pas plu dans leur comportement, dans leur attitude.
L’objectif est de :
– désamorcer les éventuels crises,
– de leur montrer qu’ils sont entendus
– de les recadrer
– de dépister, discerner et gérer les éventuels crises, malaises
– que les enfants s’excusent si nécessaire
– que les parents s’excusent si nécessaire
– réaffirmer que vous êtes leur maman et qu’ils sont les enfants.

4. Discutez et établissez les règles qui seront la base de votre prochain foyer
Vous avez rencontré un homme et vous envisagez de partager votre vie ensemble. Vous voulez vous marier ? Il est important de discuter au préalable des règles qui régiront et seront la base de votre nouveau foyer. Cela l’aidera aussi à trouver son rôle de beau-père qui n’est pas non plus très évident.

5. Donnez lui sa place, ne soyez pas hyper protectrice
Ce sont vos enfants, vous les avez portez, ça fait des années que vous vivez avec eux. Vous avez probablement développé des habitudes et l’arrivée de votre futur mari peut aussi vous perturber. Il est trop gentil, trop dur … dans tous les cas les enfants ne doivent pas voir que vous désapprouver. Discuter à deux et accordez vous !

6. Aimer
Aimer vos enfants, aimer votre futur mari, aimer votre belle famille. Personne n’est parfait vous non plus. Nous devons tous composer avec nos imperfections et tendre avec la grâce de Dieu à nous améliorer.
Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle vie ! Tout ce qui a de la valeur à un prix, votre famille à de la valeur faites ensemble les choix et les efforts qu’il faut pour réussir votre famille avec l’aide de Dieu.

Médhie

(Visited 16 times, 1 visits today)

2 Commentaires

  1. Ciarapica novembre 9, 2015 at 1:36

    Bientôt divorcée avec 3 enfants à charge de 1, 4 et 12 ans ma vie me semble finie cassée.. Je suis chrétienne et j’ai épousé un homme chrétien. Il m’a trompée avec une autre femme. Je suis brisée de l’intérieur. A quoi sert le mariage ??? J’aurai épousé un païen il serait encore à mes côtés. Degoûtée.. Et les familles recomposées ne m’ont jamais attirées. C’est un nid à problèmes.Bon courage..

    Reply
    1. Medhie Marinette novembre 9, 2015 at 2:19

      Bonjour,
      Je comprend ta douleur, ta déception et ton brisement intérieur. Surtout que maintenant tu élèves seul 3 enfants dont un pré-adolescent. Malheureusement se marier avec un chrétien ne certifie pas que ce soit un homme bien. De nombreux « hommes » se disent chrétien mais quand on fouille un peu on se rend compte qu’ils sont plutôt des croyants. Des personnes qui croient en Dieu mais ne font pas corps avec les principes bibliques. D’où l’importance de toujours inclure Dieu dans le choix de son conjoint.
      Mais je suppose que dès votre rencontre tu as intérrogé Dieu, et il t’a convaincu ou donné la paix concernant cette relation qui naissait. Après l’ennemi s’acharne particulièrement contre les foyers chrétiens et souvent les couples qui s’en sortent ont souvent beaucoup prié et jeuné pour leur couple. Mais là encore je suppose que tu es de celle qui ont fait de leur mariage un sujet de prière et de jeune hebdomadaire.

      Je ne sais pas quoi te dire si ce n’est
      1- de décider de pardonner d’une part à ton époux
      2- de demander à Dieu comment il veut que tu gères la situation. Se laisser guider par les émotions n’amènent que colère et amertume qui n’ont pas un très bon impact sur les enfants innocents qui observent la situation.
      3- Je suis sur que tu connais pas mal de couple païen qui ont vécu des situations similaires à la tienne. Se marier avec un inconverti ne certifie rien également.
      4- Une famille recomposée nécessite du travail comme toute famille normal. Et qui sait tu peux rencontrer quelqu’un qui n’a pas d’enfants et accepterait les tiens comme les siens.

      Mais la priorité est je pense que tu pardonnes, que tu reviennes à Dieu, que tu lui exprimes autant de fois que nécessaire ta colère, ta rage, ta déception, ton brisement en tant que femme, qu’épouse et mère. Ne laisse pas cette situation faire de toi une femme aigrit et amère !

      Que Dieu te fortifie
      Médhie

      Reply

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *