Par Christ, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est- à- dire le fruit de lèvres qui reconnaissent publiquement lui appartenir.
Hebreux 13:15

Définition de sacrifice selon le larousse :
* Offrande à une divinité et, en particulier, immolation de victimes.
* Effort volontairement produit, peine volontairement acceptée dans un dessein religieux d’expiation ou d’intercession.
* Renoncement volontaire à quelque chose, perte qu’on accepte, privation, en particulier sur le plan financier : Faire de grands sacrifices pour ses enfants.
Je ne sais pas pour vous mais il y a une période de ma vie ou louange correspondait à « Victoire Visible ». Tant que je ne voyais pas la manifestation de la promesse je ne louais pas Dieu. Pire encore quand le doute m’asseyait ma réponse était les pleurs, je remettait en question ma capacité à reconnaître la voix de Dieu et ses directives. Bien qu’il soit écrit « mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent »(Jn 10:27). Je ne disciplinais pas mes pensées et pire encore je ne brandissais pas le bouclier de la foi face au doute, et je ne me servais pas de la parole de Dieu comme épée pour me débarrasser de toutes ces pensées contraires à celle de Dieu qui m’assaillaient. Ce qui me plongeais dans une profonde dépression spirituelle.
Et là, je vois sacrifice de louange, effort volontaire, peine volontairement acceptée. Et je comprend que je n’ai pas besoin de voir ou de vivre la victoire pour louer Dieu. Je n’ai pas besoin que Dieu me répète sans cesse ce qu’il m’a promis pour persévérer. Ce qui fait la puissance de la louange, c’est qu’au delà des larmes, de la réalité, de la souffrance je continue de croire et je loue Dieu en avance sans avoir vu ne serait-ce que l’ombre de l’accomplissement de la promesse.

Je le loue quand je ne vois rien, je le loue quand la réalité me dit le contraire de la promesse et je brandis la parole de Dieu face aux pensées contraire à sa parole et ses promesses pour ma vie. Au début ce ne fut pas automatique, il faillait que je mémorise plus de verset mais le résultat fut l’arrêt de la dépression spirituelle , la paix qui surpasse toute intelligence… Je n’attend pas de sentir que je dois louer pour le faire, je le fais et toute cette lourdeur qui m’assaillait s’en va.

N’attendons pas de voir pour louer Dieu. Comme le psalmiste quelque soit les circonstances ordonnons à notre âme de louer le Seigneur et de n’oublier aucun de ses bienfaits et la paix du Seigneur qui surpasse toute intelligence nous submergera, et bientôt, plus tôt qu’on ne le pense, la Victoire et l’accomplissement de la promesse seront visibles!

Médhie

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *